La baisse des Ad Frauds au Royaume-Uni

UK – Un rapport de l’Association des Editeurs en ligne a révélé que 35% des éditeurs britanniques considèrent les Ad Frauds comme une menace commerciale importante. Alors qu’en 2015, on a constaté que les États-Unis avaient beaucoup plus d’annonces frauduleuses que le Royaume-Uni. L’Australie, la France, l’Allemagne et les États-Unis ont tous vu leur taux d’Ad Frauds plus élevé que le Royaume-Uni. En fait, les achats programmatiques ne conduisent pas nécessairement à une hausse des annonces frauduleuses. En effet, les ventes directes d’annonces publicitaires ont un taux d’Ad Frauds de 2,6% alors que celles commercialisées via des achats programmatiques ne sont en hausse que de -0,6 points.

 

Laissez un commentaire :